Une poésie de SAN

Cigales,

grillons

et criquets

stridulent,

sifflent,

dansent,

crient

et lancent

des avertissements,

s'époumonent,

s'éventrent

d'un souffle

terrifiant,

en vain.

La nuit

reste

silence

Seul

le vent habite

les arbres,

les maisons,

de feuilles tendres